Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'AIRHALEUR - Groupe de chants de marins

<< < 1 2 3 4 > >>

Les Longs Courriers (Trad)

 

 

(Capo 2)

 

Intro :

Mim - Sim - Do- Ré

Mim - Sim - Do - Ré-Mim

 

                          Mim                        Sim

C’est sur ces quais que je suis né

                        Do                           Ré
C’est sur la rive où tourne la barrique

                           Mim             Sim
Tout près d’un navire négrier

                                 Do          Ré               Mim
Des quais d’Bordeaux et roule le tonneau

C’est sur ces quais que j’ai trimé
Pouss’ le baril et tourne la barrique
A charger des bateaux anglais
De vins d’Bordeaux et roule le tonneau


Refrain :

                      Mim                          Sol

Ils étaient beaux ces longs courriers

                     Ré                                    Mim

Mais ils ne sauront jamais rien du fleuve

                    Mim                   Sol

Ils étaient fiers ces mariniers

                        Sim                               Mim

Lorsqu’ils remontaient sur le mascaret

C’est sur ces quais qu’on a dansé
Avec les filles autour de la barrique
En gueulant des chants de virées
A coup d’Bordeaux et roule le tonneau

C’est sur ces quais que j’ai rêvé
D’un beau navire et tourne la barrique
Et qu’un matin j’ai embarqué
Quitté Bordeaux et roule le tonneau

Ils étaient beaux ces longs courriers
Mais ils ne sauront jamais rien du fleuve
Ils étaient fiers ces mariniers
Lorsqu’ils remontaient sur le mascaret

Sur toutes les mers j’ai bourlingué
De l’Atlantique jusqu’au Pacifique
Entre les calmes et les grands frets
J’étais matelot sur la Marie-Margot

Dans bien des ports je suis allé
Dans toutes les bouches des côtes des Amériques
De Trinidad aux Feroë
Valparaiso et retour à Bordeaux

Ils étaient beaux ces longs courriers
Mais ils ne sauront jamais rien du fleuve
Ils étaient fiers ces mariniers
Lorsqu’ils remontaient sur le mascaret

C’est sur ces quais que je suis né
C’est sur la rive au milieu des barriques
Tout près d’un navire négrier
Des quais d’Bordeaux et roule le tonneau

C’est sur quais que j’m’éteindrai
Froid com’ ma pipe tout contre une barrique
Bien enroulé dans un hunier
Adieu Bordeaux tes filles et tes bateaux

Ils étaient beaux ces longs courriers
Mais ils ne sauront jamais rien du fleuve
Ils étaient fiers ces mariniers
Lorsqu’ils remontaient sur le mascaret

 

Voir les commentaires

Le pont de Morlaix (Trad)

 

 

C'est en passant sur l'pont d'Morlaix
Haul away, old fellow away!
La belle Hélène j'ai rencontré
Haul away, old fellow away!

 

2. Bien humblement l'ai saluée
Haul away, old fellow away!
D'un beau sourir' m'a remercié
Haul away, old fellow away!

 

3. Bien sûr c'était par charité
Haul away, old fellow away!
Car elle est dam' de qualité
Haul away, old fellow away!

 

4. Elle est fill' d'un cap'tain' nantais
Haul away, old fellow away!
A matelot ne s'ra jamais
Haul away, old fellow away!

 

5. Pour nous sont les garces des quais
Haul away, old fellow away!
Qui volent, qui mentent, qui font tuer
Haul away, old fellow away!

 

6. Mat'lots, mon coeur est embrumé
Haul away, old fellow away!
Buvons quand même à sa santé
Haul away, old fellow away!

 

7. Encore un coup pour étarquer
Haul away, old fellow away!
Hiss' le grand foc, tout est payé!
Haul away, old fellow away!

 

 

 

Fanchon de Saint-Malo (H. Guillemer)

 

 

(Capo 5)

 

Lam                 Mim        Lam

C'est une fille à matelots

Sol                              Do
Du port de Saint-Malo

Lam

Qui vend ses largesses

             Mim          Lam

Aux marins en ivresse

                     Mim          Lam

Le long du rempart nord

 

Quand revient le soir

Endeuillant les remparts

Quand les boutiques s'allument

Quand tous les bistrots

Le long des quais s'enfument

Elle radoube son corps

       {Refrain:}
       Fa

       Fanchon c'est son nom
                           Do

       Comme celui d'une frégate
 

        Lam          Mim      Lam

       Toujours en partance
 

                         Fa

       Mais pour y embarquer

                        Do

       Faut pas être d' la maistrance

        Mim                 Lam

       Il faut être gabier

Quand ils ont dans la panse
Assez de verres de bière
Pour noyer leur misère
Quand les larmes d'embruns
Leur parlent aux paupières
Ils sont amants de la mer
Quand dans leurs yeux
Y a plus que d' la tristesse
Pour cette foutue maîtresse
Ils s'en vont toute une heure
Voir cette jolie drôlesse
Aux biens douces caresses

       {au Refrain}

Demain dès l'aube
Ils vont quitter le port
Pour sillonner le monde
Mais sur leur corps
Ils emportent avec eux
Son doux parfum d'embruns
Quand au mois de mai
Ils toucheront le quai
Après la campagne d'hiver
Pour soigner leur corps
Des blessures de l'enfer
Iront sous le rempart nord

       {au Refrain}

C'est une fille à matelots
Du port de Saint-Malo
Qui vend ses largesses
Aux marins en ivresse
Le long du rempart nord

       {au Refrain}

 

 

Gwerz Ar Vezhinerien (Trad)

 

 

 

Na pa 'moa klevet ar c'heleir
E ranke mond kuit va mestrez
Da vezhinañ d'an enezeien
Trielen ha Molenez

Na pa 'moa klevet ar c'heloù
E ranke mont kuit mintin mad
Kerkent ha ma save ar gouloù
E save ad dour en va daoulagad

Kar ar vuhez en enezennoù
'Zo ur vuhez trist ha kalet
Bemdez, bemnoz e-kreiz ar poanioù
Ar vezhinerien 'zo tud daonet

En o bagoù, abred diouzh ar mintin
E lakont ar c'herreg en noazh
Faoutet o daouarn gabd ar c'hilhotinn

 

Ha torret o c'hein gand ar gravazh

Ar beleg kozh er gador a lavar
Ez eus un Doue war ar mor
Hag un Doue all c'hoazh war an douar
Evid ar re a chom er goudor

An hini en-deus savet ar ganouenn
En-deus bet klevet alies
Kerent, mignoned hag amezeien
O kontañ buhez an enezeienn

E dad kozh en-deus bet graet ar vicher
Da drouc'hañ an tali moan
A-hed e vuhez war ar reier
Etre Plouguerne ha Kerlouan.

Voir les commentaires

Le Grand Coureur (Trad)
 

 

           Mim                      

Le corsaire le Grand Coureur
Est un navir' de malheur.

Ré             Mim
Quand il se met en croisière
Pour aller chasser l'Anglais,

               Sol                  Ré
Le vent, la mer et la guerre

                  Sim                   Mim
Tournent contre le Français !

                    Sim          Mim
Allons les gars, gai, gai !…
Allons les gars, gaiement !


Il est parti de Lorient
Avec bell' mer et bon vent.
Il cinglait bâbord amure
Naviguant comme un poisson,
Un grain tombe sur sa mature
V'là le corsaire en ponton !
Allons les gars, gai, gai !…
Allons les gars, gaiement !


Il nous fallut remâter
Et bougrement bourlinguer
Tandis que l'ouvrage avance
On aperçut par tribord,
Un navire d'apparence
A mantelets de sabords !
Allons les gars, gai, gai !…
Allons les gars, gaiement !


C'était un Anglais vraiment
A double rangée de dents.
Un marchand de mort subite
Mais le Breton n'a pas peur,
Au lieu de brasser en fuite
Nous le rangeons à l'honneur !
Allons les gars, gai, gai !…
Allons les gars, gaiement !


Ses boulets pleuvent sur nous
Nous lui rendons coup pour coup.
Pendant que la barbe en fume
A nos braves matelots,
Dans un gros bouchon de brume
Nous échappons aussitôt !
Allons les gars, gai, gai !…
Allons les gars, gaiement !


Pour nous refair' des combats
Nous avions à nos repas,
Des gourganes et du lard rance,
Du vinaigre au lieu du vin,
Du biscuit pourri d'avance
Et du camphre le matin !
Allons les gars, gai, gai !…
Allons les gars, gaiement !


Nos prises au bout de six mois
Ont pu se monter à trois :
Un navir' plein de patates
Plus qu'à moitié chaviré,
Un deuxième de savates
Un troisième de fumier !
Allons les gars, gai, gai !…
Allons les gars, gaiement !


Pour finir ce triste sort
Nous venons périr au port.
Dans cette affreuse misère
Quand chacun s'a vu perdu,
Chacun selon sa manière
S'a sauvé comme il a pu !
Allons les gars, gai, gai !…
Allons les gars, gaiement !


Le cap'taine et son second
S'ont sauvés sur un canon,
Le maître sur la grande ancre,
Le commis dans son bidon,
Ah ! le triste et vilain cancre
Le voleur de rations !
Allons les gars, gai, gai !…
Allons les gars, gaiement !


Il eût fallu voir le coq
Avec sa cuiller son croc,
Il s'est mis dans la chaudière
Comme un vilain pot-au-feu,
Il est parti vent arrière
Atterrit au feu de Dieu !
Allons les gars, gai, gai !…
Allons les gars, gaiement !


De notre horrible malheur
Seul le calfat est l'auteur.
En tombant de la grand-hune
Dessus le gaillard d'avant,
A r'bondi dans la cambuse
Défoncé le bâtiment !
Allons les gars, gai, gai !…
Allons les gars, gaiement !


Si l'histoire du Grand Coureur
A su vous toucher le cœur,
Ayez donc belles manières
Et payez-nous largement,
Du vin, du rack, de la bière

Et nous serons tous contents
Allons les gars, gai, gai !…
Allons les gars, gaiement !

Voir les commentaires

Le Gabier noir (M. Tonnerre)

 

 

Mim          Sim         Mim

Ecoutez les gars mon histoire

Sol            Ré       Mim

Ca s'passait à Liverpool 

Mim                            Ré

C'est l'histoire d'un gabier noir

Lam                    Mim

Qui trainait trop avec les poules 

 


Un soir qu'il avait bu sa paye

A force de whisky et de bière 

Il a rencontré Maggie May

A la taverne des Highlanders

 

Mim

Dix cents et demi

           Sim              Mim

C'est la paye du noir

Mim

La paye du blanc

           Sim     Mim

C'est un dollar

 

Belle comme une Frégate de ligne

Mais il n'avait pas un shilling 

Et c'est elle qui lui fit un signe

Pour venir près d'elle boire un gin 

C'est à la taverne du nid de corbeau

Qu'ils ont mis en berne et viré au guindeau

Ce fut une nuit pour le vieil Old Black Joe

Comme un coup d'tabac qui vous tombe sur le dos

 

Dix cents et demi

C'est la paye du noir

La paye du blanc

C'est un dollar

 

Mais au p'tit matin elle était partie

En emportant son dernier penny  

Il a mis au clou ses frusques et sa peine

A la boutique neuf du prêt à long terme 

C'était une matinée froide de Janvier

Il pensa alors qu'il fallait s'embarquer 

Le v'la qui s'arrime naviguant à l'estime

S'en va tout droit à l'inscription maritime

 

Dix cents et demi

C'est la paye du noir

La paye du blanc

C'est un dollar

 

Gabiers de tous les pays

Ne croyez pas les filles 

Qu'on trouve dans tous les bistrots

Sur les bars à matelots 

Ce ne sont que garçailles brigandeaux fouilles au pot

Que celles qui sont ici rangent leurs acabits

 

Dix cents et demi

C'est la paye du noir

La paye du blanc

C'est un dollar

 

Voir les commentaires

La Reale (V. Meuric)

 

 

  Mim                                   Sim

Au fond de ce trou d'enfer

Sol                           Ré

Brûlent vos corps ensanglantés

Mim                               Sim

Brûlent vos bras bardés de fer

Lam       Sim              Mim

Brûlent vos doigts écorchés

 

Nul ne sait vos gueules amères

Nul ne sait vos vies brisées

Seul le fouet qui vous lacère

Saurait dire qui vous étiez

 

Sol                              Ré

D'or de pourpre et de vermeil

Mim                          Sim

D'honneur et de sang gorgé

Mim                     Sim

Le vaisseau du roi soleil

Do              Ré         Mim

Vogue en grande majesté

 

D'or de pourpre et de vermeil

D'honneur et de sang gorgé

Le vaisseau du roi soleil

Vogue à force condamnés

 

Tu avais trop vu la guerre

Trop de larmes et sang versés

Lors croisant cette cache austère

Tu as cru t'y faire oublier

 

Tu t'es rendu l'année dernière

As passé la France enchaîné

Tu crèveras sur cette galère

Jeté sous un banc souillé

 

C'est dans le port de Marseille

Que descendent après l'été

Du vaisseau du roi soleil

Nobles princes et chevaliers

 

C'est dans le port de Marseille

Que descendent après l'été

Du vaisseau du roi soleil

Les détenus rescapés

 

De Vénétie en Angleterre

La Réal a navigué

Paradant sur toutes mers

Pour la gloire d'un roi damné

 

Mécréants indiens berbères

Y ont fini leurs années

Sans qu'au cours d'aucune guerre

N'apparût sa proue dorée

 

Chants et danses rires et merveilles

Grand festin nous est donné

Sur le pont le roi soleil

Mène rondeaux et passe-pieds

 

Chants et danses rires et merveilles

Grand festin nous est donné

Sur le pont le roi soleil

Danse au-dessus d'un charnier

Voir les commentaires

La Pauline (H. Guillemer)

 

(Capo 5)

 

 

Lam                                     Do

Dans l'été mil neuf cent quatre-vingt-onze

Mi
Dedans le port de Dahouët

Lam                                Do
Elle est revenue frapper ses amarres

Mi                                                        Lam
Le long des quais des terre-neuvas

{Refrain, x2}

Lam            Sol
Ho, La Pauline

Mi                      Lam
C'est une chaloupe

                    Sol
Sa carène fine

       Mi                     Lam
Est parfumée d'étoupe

                 Sol
Ho, la Pauline

Mi                     Do
C'est une chaloupe

             Sol       
Toute vêtue de bois

                                                Mi
Comme au temps des calfats

Le premier homme à lui tenir la barre
Il s'appelait Hippolyte Guinard
Propriétaire d'une bien belle coque noire
Gréée, dit-on, en lougre flambart

{au Refrain, x2}

Après neuf ans de chalutage à la côte
Obligations des pilotes de port
Le modernisme, voilà la faute,
L'a obligé à changer de corps-mort

{au Refrain, x2}

Après la guerre, celle qu'on appelle la Grande,
Elle est vendue à l'Armor Pleubian
A un matelot qui s'appelait Lamandé
Il l'a gréée pour la campagne goémonière

{au Refrain, x2}

A vous autres les amis de Pauline
Je voudrais que les vents vous soient portants
Que le bateau qui est ici navigue
Merci à vous Monsieur Clochet

{au Refrain, x4}

 

 

 

Quinze marins (M. Tonnerre)

 

 

Mim                Sol                                        Ré

Long John Silver a pris le commandement

              Do                              Sim
Des marins, et vogue la galère

                    Sol                                           Ré
Il tient ses hommes comme il tient le vent

                              Do               Ré          Mim
Tout l'monde a peur de Long John Silver.

(Refrain)

Mim              Sol                               Ré
Quinze marins sur le bahut du mort

             Do                                   Sim

Hop là ho ! une bouteille de rhum

                         Sol                              Ré
A boire et l'diable avait réglé leur sort

             Do               Ré             Mim
Hop là ho ! une bouteille de rhum


C'est Bill, le second du corsaire,
Le capitaine Smith en colère
Qu'est revenu du royaume des morts
Pour hanter la cache au trésor.

"Essaie un peu de me contrecarrer
Et tu iras où tant d'autres sont allés
Quelqu's uns aux vergues et quelqu's uns par d'sus bord
Tout l'monde pour nourrir les poissons d'abord".

Nous finirons par danser la gigue
La corde au cou, au quai des pendus
Toi, John Forest, et toi, John Merigue
Si près du gibet qu'j'en ai l'cou tordu.

Voir les commentaires

 

La ligne Holworth (Graeme Allwight)

 

 

(Capo 5)

 

Lam

Ted Holworth était un notable

          Mi                                Lam
Dont l'argent venait de la mer
Tous les paroissiens respectables

    Sol                      Do                                 Mi     Lam
Admiraient sa piété de fer {2x}

 

                                                    Do
Sans doute il ne confondait guère

Sol                                Lam
Les affaires et les sentiments

          Rém                  Lam
Mais sa parole était sincère

          Sol                                Do                                     Mi     Lam
C'est du moins ce que disaient les gens {2x}.

 

Lam   Do   Rém  Lam

(Oh oh oh)


Il avait tout d'un homme honnête
Mais il faut vous dire la vérité
Il était noir sous l'étiquette
Et ses bateaux étaient damnés {2x}


Ils transportaient aux antipodes
De' hommes attachés par le pied
Bagnards de sang ou de maraude
Et criminels de majesté {2x}.


Ils avaient offensé la Reine
Ou bien massacré pour voler
Mais ils tiraient à la même chaîne
Que des innocents humiliés {2x}


Ceux-là s'en allaient vers l'enfer
Pour un crime abominé

Ils n'avaient pas voulu se taire
Par amour de la vérité {2x}.


La coque était puante et noire
Les gardiens comme des loups
Tant de misère, de désespoir
Avaient de quoi vous rendre fou {2x}.


Depuis le monde a bien changé
La ligne Holworth a fait peau neuve
Elle est très bien considérée
Sa réussite est un chef d'œuvre {2x}


Il n'y a plus de bagnards dans les cales
Mais les marins crient comme avant
Sous son pavillon triomphal
Elle transporte des émigrants. {2x}

Voir les commentaires

La complainte du corsaire (Henri Contet. Musique: André Grassi)

 

 

(Capo 3)

 

La                                  Ré    La

Où es-tu camarade, où es-tu ?

Ré     La              Mi                  La
En prison, et le ciel par dessus

                 Ré                                   La
Que fais-tu camarade, que fais-tu ?

Ré         La                   Mi                La
Un corsaire est toujours un pendu !

Lam

Tous feux éteints tambour battant
C'est aujourd'hui que l'on me pend

Dom
Et voilà ma dernière escale
Je n'irai plus dessus la mer

Mibm
Mais j'entrerai en mon enfer
En bousculant cent mille étoiles

Lam                                             Sol
Ce que j'ai fait ? Dieu seul le sait

                                              Fa
Je n'étais pas aussi mauvais

                                                      Mi
Que le bourreau qui va me pendre.

                        Rém                    Lam
J'aimais chanter oh hisse et haut,

                       Rém                     Lam
J'aimais aussi mon grand bateau

                   Si7                         Mi
Qui savait si bien me comprendre.

Où es-tu camarade, où es-tu ?
En prison, et le ciel par dessus
Que fais-tu camarade, que fais-tu ?
Un corsaire est toujours un pendu !

J'en ai passé des nuits d'amour
Chacun pour soi, chacun son tour,
Nous fallait bien notre pitance
Mais pas un cœur ne va pleurer
Quand je serai mort et enterré
Tout seul au pied de ma potence.
Le vent de mer nous a trahis,
Nous a fait voir de beaux pays,
Et puis voilà où nous en sommes !
Le vent de mer est un menteur,
Les braves gens n'ont pas de cœur
Et le corsaire est un pauvre homme

Où es-tu camarade, où es-tu ?
En prison, et le ciel par dessus
Que fais-tu camarade, que fais-tu ?
Un corsaire est toujours un pendu !

 

 


Voir les commentaires

Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !
Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !

Prestation organisée par les Aînés Ruraux d'Ille et Vilaine, devant le théâtre de Fougères bondé, quel souvenir !

Voir les commentaires

Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011
Lassy 2011

Voir les commentaires

Fanny de Laninon (Mac Orlan)

 

 

(Capo 2)

 

Do

Allons sur le quai Gueydon,
Devant l'petit pont

          Fa              Sol
Chanter la chanson,

      Fa                                  Lam
Le branle-bas de la croisière

      Ré                                  Sol
Et dans la blanche baleinière

          Do
Jean Gouin notre brigadier,
Son bonnet caplé

                           Sol
Un peu sur l'côté

      Fa                             Lam
Me rappelle mon bâtiment

                          Sol
C'était le bon temps

                                    Do
Celui de mes vingt ans

 

Do                                   Lam

Le Bidel capitaine d'armes

Sol                           Do
Et son cahier d'punis

Do                                             Lam
Dans la Cayenne f'sait du charme

Sol                                Do
A je n'sais quelle souris

Sol                                                 Do
Mais j'garde au coeur une souffrance

Ré                                             Sol
Quand le quartier-maître clairon

Do                                        Lam
Sonnait en haut d'Recouvrance

Sol                         Do
Aux filles de Laninon

La plus belle de Laninon
Fanny Kersauzon
M'offrit un pompon
Un pompon de fantaisie
C'était elle ma bonne amie
Elle fréquentait un bistrot
Rempli de mat'lots
En face du dépôt
Quand je pense à mes plaisirs
J'aime mieux m'étourdir
Que d'me souvenir

Ah Fanny de Recouvrance !
J'aimais tes yeux malins
Quand ton geste plein d'élégance
Balançait des marsouins
Je n'étais pas d'la maistrance
Mais j'avais l'atout en mains
Et tu v'nais me voir le dimanche
Sur le Duguay-Trouin

A c't'heure je suis retraité
Maître timonier,
Aux Ponts et Chaussées
Je fais le service des phares
Et j'écoute la fanfare
De la mer en son tourment
D'Molène à Ouessant
Quand souffle le vent
L'tonnerre de Brest est tombé
Pas du bon côté
Tout s'est écroulé

A c'qui reste de Recouvrance
J'logerais pas un sacot,
Et Fanny ma connaissance
Est morte dans son bistrot
J'n'ai plus rien en survivance
Et quand je bois un coup d'trop
Je sais que ma dernière chance
S'ra d'faire mon trou dans l'eau.

 

 

 

Chez Marie-Lison (Paul Gautier)

 

 

Lam Do      Lam   Sol    Fa         Rém         Sol

Voici la triste chanson, braves gens d'la côte

Lam            Do    Lam    Sol    Fa        Sol    Lam
Qu'on chantait cette saison, chez Marie-Lison.
 
A l'auberge des Jolis Flots, il n'vient plus grand'monde
Sont partis les matelots du vieux caboulot.
 
Pleurez pas, Marie-Lison, fermez pas la porte
Quand s'en ira ce goudron, ils vous reviendront.
 
Ce goudron n's'en ira pas, et même s'il se taille
Tu sais trop bien mon p'tit gars qu'il en reviendra.
 
N'vois-tu pas sur l'océan ces marins étranges
Sur leur sales bateaux géants, qu'arment des truands.
 
Ces gens-là se moquent de nous, se fichent des mouettes
Pourvu qu'ils gagnent plein de sous, se moquent de tout.
 
A l'auberge des Jolis Flots, il n'vient plus personne
Sont partis les matelots, chercher du boulot.
 
Sur la plage il y avait une mer étrange
Couverte de goudron épais, un monde crevait.

 

 

 

Le 31 du mois d'août (Trad)

 

 

Sol

Le 31 du mois d'août (bis)

                                                         Ré
Nous vîm's venir sous l'vent à nous (bis)

Do                               Ré
Une frégate d'Angleterre

Sol                    Ré             Mim
Qui fendait la mer et les flots

                      Ré             Sol
C'était pour aller à Bordeaux.

Le capitaine au même instant
Fit appeler son lieutenant
- Lieutenant, te sens-tu l'courage
Dis-moi, te sens-tu assez fort
Pour prendre l'Anglais de plein bord?

Le lieutenant, fier z'et hardi
Lui répondit : - Capitain', oui
"Faites monter tout l'équipage
Je vas z'hisser not' pavillon
Qui rest'ra haut, nous le jurons.


Le maître donne un coup d'sifflet
Pour fair'monter les deux bordées
Tout est paré pour l'abordage
Hardis gabiers, fiers matelots,
Faites monter tout l'monde en haut.

Vir'lof pour lof, en arrivant
Nous l'avons pris par son avant
A coups de haches d'abordage,
De piques et de mousquetons,
Nous l'avons mis à la raison.

Que dira-t-on de lui tantôt
en Angleterre et à Bordeaux
D'avoir si bien paré l'outrage
Par un corsair' de six canons
Lui qu'en avait trente et si bons ?

 

Buvons un coup, buvons en deux )
A la santé des amoureux) (bis)
A la santé du Roi de France,
Et m... pour le Roi d'Angleterre,
Qui nous a déclaré la guerre.

 

Voir les commentaires

Brave marin (Trad)

 

(Capo 3)

 

                     Ré                    La                 Ré

1. Brave marin revient de guerre, tout doux (bis)

             Sol              Ré         Sim   Fa#m
    Tout mal chaussé, tout mal vêtu

    Sol           Em                        La            Ré
    Brave marin, d'où reviens-tu? Tout doux

 

2. Madame, je reviens de guerre, tout doux (bis)
    Qu'on m'apporte ici le vin blanc
    Que le marin boit en passant. Tout doux.

 

3. Brave marin se mit à boire, tout doux (bis)
    Se mit à boire et à chanter
    Et la belle hôtesse à pleurer. Tout doux.

 

4. Qu'avez-vous donc, la belle hôtesse, tout doux (bis)
    Regrettez-vous votre vin blanc
    Que le marin boit en passant? Tout doux.

 

5. C'est pas mon vin que je regrette, tout doux (bis)
    Mais c'est la mort de mon mari
    Monsieur vous ressemblez à lui. Tout doux.

 

6. Dites-moi donc, la belle hôtesse, tout doux (bis)
    Vous aviez de lui trois enfants
    Vous en avez six à présent. Tout doux.

 

7. On m'a écrit de ses nouvelles, tout doux (bis)
    Qu'il était mort et enterré
    Et je me suis remariée. Tout doux.

 

8. Brave marin vida son verre, tout doux (bis)

    Sans remercier, tout en pleurant
    S’en retourne à son bâtiment. Tout doux.

 

 

 

Hourra les filles (Trad)

 

       Ré         La                      Ré

Hourra les filles à cinq deniers!

    Sol         Ré             Fa#m   Sim
A cinq deniers les filles en sont,

    Ré                La                    Sim
Tirons les garçons sur les avirons!

 

Hourra les filles à quatre deniers!
A quatre deniers les filles en sont,
Tirons les garçons sur les avirons!

 

Hourra les filles à trois deniers!
A trois deniers les filles en sont,
Tirons les garçons sur les avirons!

 

Hourra les filles à deux deniers!
A deux deniers les filles en sont,
Tirons les garçons sur les avirons!

 

Hourra les filles à un deniers!
A un deniers les filles en sont,
Tirons les garçons sur les avirons!

 

 

 

 

Et le premier c'est un marin (Trad)

 

 

Ré             Sol         Do       Ré

Et le premier c'est un marin

Do          Sol            Ré    Sol
Et le premier c'est un marin

Sol                                   Mim
Il a toujours l’verre en main

Mim                            Ré
La bouteille sur la table

Sol                                  Mim
Jamais il n'aura ma main

                 Ré        Sol
Pour être misérable.

 

Et le deuxième c'est un barbu
Et le deuxième c'est un barbu
Il est barbu par devant
Et barbu par derrière
Jamais il n'aura ma main
Barbu de cette manière

 

Et le troisième est un boiteux
Et le troisième est un boiteux
Quand je le vois venir de loin
Avec sa petite jambe courte
Jamais il n'aura ma main
Sa démarche me dégoûte

 

Le quatrième c'est un bossu
Le quatrième c'est un bossu
Il est bossu par devant
Et bossu par derrière
Jamais il n'aura ma main
Bossu de cette manière

 

Et le cinquième c'est un plongeur
Et le cinquième c'est un plongeur
Quand je le vois sortir de l’eau
Avec sa petite biroute
Jamais il n'aura ma main
Sa biroute est trop courte

 

Et le sixième c'est un sonneur
Et le sixième c'est un sonneur
C’est lui qui aura ma main
Mon coeur et ma boutique
Nous irons par les chemins
En jouant de la musique.

 

 

 

LES BAIGNEUSES DE PORT NAVALO (Groupe Taillevent)

 

 

 

Sol

Dans le port de Navalo

                        Ré
Il y a dix baigneuses
(bis)

 

Sol                                                 Ré

Qu'ont pas peur d'aller dans l'eau

Sol                              Ré
Sont de bonnes nageuses
(bis)

 

Sol                      Ré

Y'en a des qui bronzent

Sol                           Ré
Et y'en a des qui nagent sur l'dos

Do                               Ré
Et comme elles ont pas d'maillot

Sol                     Ré               Sol
C'est ça qui plaît aux matelots
(bis)

Voir les commentaires

  La Boiteuse (Trad)

 

 

 

Quand la boiteuse va-t-au marché
Quand la boiteuse va-t-au marché
Avec son beau petit panier
Avec son beau petit panier.
Elle s'en va rouli-roulant
Ah ! maman ne pleurez pas tant !
Ah ! ma Doué quel trésor
D'avoir épousé, d'avoir épousé !
Ah ! ma Doué quel trésor
      D'avoir épousé,
   Un cœur tout en or !

Elle emmène aussi son gabier
Elle emmène aussi son gabier
C'est lui qui la fait manœuvrer
C'est lui qui la fait manœuvrer.
Elle s'en va rouli-roulant
Ah ! maman ne pleurez pas tant !
Ah ! ma Doué quel trésor
D'avoir épousé, d'avoir épousé !
Ah ! ma Doué quel trésor
      D'avoir épousé,
   Un cœur tout en or !

Sur fond de plumes la fait mouiller
Sur fond de plumes la fait mouiller
Lui prend trois ris dans son tablier
Lui prend trois ris dans son tablier.
Elle s'en va rouli-roulant
Ah ! maman ne pleurez pas tant !
Ah ! ma Doué quel trésor
D'avoir épousé, d'avoir épousé !
Ah ! ma Doué quel trésor
      D'avoir épousé,
   Un cœur tout en or !

Et sa cotte lui fait carguer
Et sa cotte lui fait carguer
Sa chemise lui fait serrer
Sa chemise lui fait serrer.
Elle s'en va rouli-roulant
Ah ! maman ne pleurez pas tant !
Ah ! ma Doué quel trésor
D'avoir épousé, d'avoir épousé !
Ah ! ma Doué quel trésor
      D'avoir épousé,
   Un cœur tout en or !

Puis à courir le beau gabier
Puis à courir le beau gabier
Il lui guinde un mât de hunier
Il lui guinde un mât de hunier.
Elle s'en va rouli-roulant
Ah ! maman ne pleurez pas tant !
Ah ! ma Doué quel trésor
D'avoir épousé, d'avoir épousé !
Ah ! ma Doué quel trésor
      D'avoir épousé,
   Un cœur tout en or !

Quand la boiteuse vient du marché
Quand la boiteuse vient du marché
Qu'apporte-t-elle dans son panier
Qu'apporte-t-elle dans son panier ?
Elle s'en va rouli-roulant
Ah ! maman ne pleurez pas tant !
Ah ! ma Doué quel trésor
D'avoir épousé, d'avoir épousé !
Ah ! ma Doué quel trésor
      D'avoir épousé,
   Un cœur tout en or !

Un petit mousse sur le chantier
Un petit mousse sur le chantier
Avant dix mois sera lancé
Avant dix mois sera lancé.
Elle s'en va rouli-roulant
Ah ! maman ne pleurez pas tant !
Ah ! ma Doué quel trésor
D'avoir épousé, d'avoir épousé !
Ah ! ma Doué quel trésor
      D'avoir épousé,
   Un cœur tout en or !

 

 

 

 

 

 

 

Le p’tit bois (Trad)

 

 

 

Derrière chez nous y'a un petit bois,
Hourra mes bouées, hourra !
J'cueillis deux fraises, j'en mangi trois
Tralalala lala la la !

Avec une fillette de quinze ans,
Hourra mes bouées, hourra !
Sa mère arrive au même instant,
Tralalala lala la la !

Que faites-vous à mon enfant ?
Hourra mes bouées, hourra !
J'suis en train d'lui compter les dents !
Tralalala lala la la !

 

Il lui en manque une sur le devant,
Hourra mes bouées, hourra !
Que je lui pose bellement,
Tralalala lala la la !

 

Son pucelage qui était dedans,
Hourra mes bouées, hourra !
J’ l’ai déhalé dessus ma dent
Tralalala lala la la !

 

l’était tout chaud et bien content
Hourra mes bouées, hourra !
La voilà gai la belle enfant,
Tralalala lala la la

 

C’est à mon tour dit sa maman,
Hourra mes bouées, hourra !
Il m’en manque une également,
Tralalala lala la la !


J’les pose qu’à celle de quinze ans,
Hourra mes bouées, hourra !
Les vieilles pour le commandant,
Tralalala lala la la !

 

A vieille bouche plus de dents,
Hourra mes bouées, hourra !
Et pour les mères plus d’amants,
Tralalala lala la la !

Voir les commentaires

Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !
Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !
Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !
Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !
Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !
Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !
Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !
Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !
Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !
Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !
Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !
Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !
Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !

Au Festival des Vieux Gréements, devant un public très bon, mais tellement rare qu'il n'apparaît même pas sur les photos !

Voir les commentaires

Haul on the Bowline (Trad)







Haul on the bowline, our bully ship's a-rollin'

     Haul on the bowline, the bowline Haul!



Haul on the bowline, Kitty is my darlin'



Haul on the bowline, Kitty lives in Liverpool,



Haul on the bowline, the old man is a-growlin,



Haul on the bowline, so early in the mornin'



Haul on the bowline, it's a far cry to payday,

Voir les commentaires

Fire Marengo (Trad)

 

 

Lift him up and carry him along,
     Fire Marengo, fire away,
Send him down where he belongs,
     Fire Marengo, fire away.

Stow him down in the hold below,
     Fire Marengo, fire away,
One more turn and then we'll go
     Fire Marengo, fire away.

Ease him down and let him lay,
     Fire Marengo, fire away,
One more turn and then we're away
     Fire Marengo, fire away.


When I gets back to Liverpool town,
     Fire Marengo, fire away,
I'll pass a line to little Sally Brown
     Fire Marengo, fire away.

I'll haul her high, I'll haul her low,
     Fire Marengo, fire away,
I'll bust her blocks and make her go
     Fire Marengo, fire away.

 

Sally Brown, she's a handy little craft,
     Fire Marengo, fire away,
Sharp to the fore and rounded in the aft
     Fire Marengo, fire away.

Store the cotton, Store it down
     Fire Marengo, fire away,
Let's get the back to Liverpool town
     Fire Marengo, fire away.

 

Lift him up and carry him along,
     Fire Marengo, fire away,
Send him down where he belongs,
     Fire Marengo, fire away.

 

 

 

C’est à Cherbourg (Trad)

 

 

 

C'est à Cherbourg en vérité
Qu'un beau bâtiment est arrivé
Trois jeunes demoiselles en s'y promenant
Elles ont voulu voir ce beau bâtiment

Par ma foi je donnerais bien cent sous
Pour passer la nuit avec vous


Entrez mesdames dans mon bateau
Vous y boirez du vin nouveau
La plus jeune avait bien le pied léger
Sur le bâtiment elle est vite montée

Elle ne fut sitôt dedans
Que le beau galant mit voile au vent
La belle s'est mise à sangloter
le marin la ramène à quai

Beau batelier beau batelier
Je suis la fille d'un officier
Quand même vous seriez la fille du roi
Vous y passerez la nuit avec moi

 

Voir les commentaires

Faut avoir du courage (Trad)

 

 

Pendant le morte saison
On voit sur le quai les patrons
Qui demandent veux-tu qu'j't'engage
Tu auras de forts bons gages
Tu gagneras beaucoup d'argent
Si su'l'banc y'a du flétan

Faut avoir du courage
Pour faire ce long voyage

L'départ étant arrivé
Chacun descend sur le quai
Faut faire ses adieux bien vite
L'capitaine appelle de suite
Répondez à votre nom
Embarquez donc les garçons

Arrivé sur les grands bancs
On y voit des glaces
On mesure les brassées d'eau
Pour y prendre sa place
On mesure les brassées d'eau
Pour s'y placer comme il faut

L'équipage étant à bord
Chacun se dispose
A prendre son p'tit déjeuner
Qui n'est pas grand-chose
Après ce joli repas
Le guindeau vous casse les bras

Quand on est sur les grands bancs
On crie on se déhausse
Chacun se lève soudain
Pour aller boire la goutte
De tribord comme de bâbord
Les doris s'en vont dehors

Dans le doris les hommes s'en vont
Pour pêcher toute la journée
Et quand il est plein de poissons
Faut encore le décharger
Hale dessus c'est la morue
Hale dedans c'est du flétan

Faut avoir du courage
Pour faire ce long voyage

 

 

A la Rochelle est arrivé (Trad)

 

 

 

A la Rochelle est arrivé,
roulez jeune gens roulez,
trois beaux navires chargés de blé,
roulez, roulez, jeunes gens roulez,

 

refrain :
j'ai mis l'oiseau dans la cage,
mais l'oiseau s'est envolé

 

trois dames s'en vont les marchander,
roulez jeune gens roulez,
marins, marins, combien ton blé,
roulez, roulez, jeunes gens roulez,

 

refrain

 

embarquer belles, vous le saurez,
roulez jeune gens roulez,
,la plus jeune eut le pied levé,
roulez, roulez, jeunes gens roulez,

 

refrain

 

le capitaine s'est écrié,
roulez jeune gens roulez,
larguez devant, larguez derrière,
roulez, roulez, jeunes gens roulez,

 

refrain

 

larguez les focs, les voiles d'étai,
roulez jeune gens roulez,
la belle s'est mise à pleurer,
roulez, roulez, jeunes gens roulez,

 

refrain

 

qu'avez vous donc la belle à pleurer,
roulez jeune gens roulez,
vous avez eu mon pucelage,
roulez, roulez, jeunes gens roulez,

 

refrain

 

vous avez eu mon pucelage,
roulez jeune gens roulez,
,mais je n'ai pas eu votre argent,
roulez, roulez, jeunes gens roulez,

 

 

 

 

La complainte des terre-neuvas (Trad)

 

 

Il faut qu' tout l' monde mange ici-bas !
C'est-y pas vrai ?
C'est-y pas vrai ?
Il faut qu' tout l' monde mange ici-bas !
C'est-y pas vrai,
Les Terre-Neuvas ?

Nous autres, si l'on part sur l' bateau
C'est pour faire manger nos petiots

Des fois l'un d'nous tombe dans la mer
Comme dans une grande gueule affamée

Tant pis pour lui, l' pauvre garçon
Faut qu'ils mangent aussi les poissons !

Les ceux qui restent après ça,
S' mettent à pêcher ces poissons-là
S' mettent à pêcher avec ardeur
C'est pour engraisser l'armateur

Il faut qu' tout l' monde mange ici-bas
Y a qu' nos petiots qui ne mangent pas

 

 

Voir les commentaires

Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.
Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.

Premier Festival de la Mer de l'Ile d'Arz (golfe du Morbihan), en juin 2010, dans un cadre enchanteur.

Voir les commentaires

Quelques rares photosQuelques rares photos
Quelques rares photos

Quelques rares photos

Voir les commentaires

Voici quelques petits bouts de chansons, issus d'ici ou là. Sans doute changeront-elles un peu au gré du temps, histoire de faire revenir les passionnés que vous êtes certainement !   

 

Extraits du CD Provisions de Bord :

 

Fire Maringo
The Ferry Man
Les Penn Sardinn
La Ligne Hollworth

 

 

Une petite video de Fanny de Laninon, filmée à Montfort sur Meu par Bernard Méssé

 


 

 

Petite video sur laquelle nous apparaissons(grand merci à Rohan) aux Bordées de Cancale 2010

 

 


  Une autre video de Rohan (encore bravo à toi) à la fête des Vieux gréments de Paimpol 2010 :


Voir les commentaires

Published by GroupeAirHaleur -

<< < 1 2 3 4 > >>
Haut

Hébergé par Overblog